Homoparentalité

Venez ici afin de débattre sur de nombreux sujets.

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 22 Octobre 2011, 20:16

C'est justement ça le problème chez trop d'homosexuels! Dès qu'on donne une opinion qui va à l'encontre de l'homosexualité... Tout de suite on est homophobe, anti-gay-lifestyle et fermé d'esprit.

Pour être ami avec un gai et qu'il nous perçoive comme ouvert d'esprit c'est simple:

- Accepeter le mariage gai
- Accepter l'homosexualité
- Accepter le polyamour

Et finalement, accepter que c'est dans l'anormalité qu'on trouve la normalité ou encore, accepter le fait que rien n'est normal dans ce monde, sauf l'homosexualité et le gay lifestyle.

Ah come on... Parfois j'ai l'impression que beaucoup d'homos sont centrés sur leur orientation sexuelle! Moi je vois qu'il y a un espèce de ''désordre'' dans la communauté. Je suis gaie et je meurs pas parce que je l'affirme.

ON dirait que pour vous tout est rose dans le monde des gais et que si, par malheur, il y a un probleme, ben c'est de la faute de la SOCIÉTÉ...

L'autre jour j'ai vu un couple d'hommes très barbus avec des enfants dans la rue... Désolé mais, j'ai trouver ça WEIRDO. Deux mamans pour moi (comme jai déjà dit) ça ne me dérange plus ou moins... Mais deux papas, non merci!
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Dreamz' » 22 Octobre 2011, 23:02

Mais pourquoi deux papas serait pire que deux mamans qui serait pire qu'un papa et une maman ? Je consens qu'un couple de barbu peut paraitre atypique, mais des papas barbu existe aussi chez les hétéro ! haha
Avatar de l’utilisateur
Dreamz'
 
Message(s) : 91
Âge : 27
Inscrit le : 28 Juillet 2011, 23:33
Localisation : Montréal
Identité: Femme

Re: Homoparentalité

Messagepar ... » 23 Octobre 2011, 03:16

C'est justement ça le problème chez trop d'homosexuels! Dès qu'on donne une opinion qui va à l'encontre de l'homosexualité... Tout de suite on est homophobe, anti-gay-lifestyle et fermé d'esprit.


Non mais attends, tu crois quoi? Qu'on va se laisser traité de débile mentale incapable d'élever un gamin? Incapable d'avoir une vie tout à fait normal?


Je rêve! Tu sais quoi, toi ne fais pas de gamin, parce qu'il serait aussi débile que toi sérieux! :evil:
...
 

Re: Homoparentalité

Messagepar miss-ja » 23 Octobre 2011, 09:26

Ouff 2 papas barbus, c'est vraiment vraiment louche ça. Ils doivent abuser sexuellement, surement filmer le tout pour diffuser sur le web, leur donner les restes de repas sous la table, voir même les convertir au Raelisme! Je dis non aussi, faut appeler la dpj pis faire une mannif anti-paternité pour les bears. :ugeek:

Tant qu'à dire n'importe quoi...
Avatar de l’utilisateur
miss-ja
 
Message(s) : 69
Inscrit le : 28 Juillet 2011, 21:47
Localisation : Mourial
Identité: Femme

Re: Homoparentalité

Messagepar Dju » 23 Octobre 2011, 13:20

J'ai lu toutes les reponses, et j'avoue que j'sais pas trop quoi en penser. C'est pu reelement un debat, ca ressemble a de l'astinage entre deux personnes...

Personnellement, j'veux des enfants. Mon orientaion sexuelle n'a rien a voir dans tout ca, et le fait d'etre en couple avec une fille ou non n'y change rien. Je suis certaine que je ferais une bonne mere. En ce moment, m'a vie n'est pas stable, et ca aucun lien avec ma sexualite, mais avec le fait que je n'ai pas arreter mon choix sur une ville ou j'veux vivre, et que j'ai des dettes d'etude.
Quand je serai stable sur ces points, oui, j'entreprendrai les demarches pour avoir un enfant. Seule ou en couple, j'changerai jamais d'idee la dessus.
Le bonheur, c'est de passer une bonne heure a la fois.
Avatar de l’utilisateur
Dju
 
Message(s) : 214
Âge : 32
Inscrit le : 15 Août 2011, 15:34
Localisation : Vimont
Identité: Femme

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 23 Octobre 2011, 22:38

Mrs Jack a écrit:Non mais attends, tu crois quoi? Qu'on va se laisser traité de débile mentale incapable d'élever un gamin? Incapable d'avoir une vie tout à fait normal?


Je rêve! Tu sais quoi, toi ne fais pas de gamin, parce qu'il serait aussi débile que toi sérieux! :evil:


AAAh ce que je me plais à être le chef de l'opposition officielle :green:

NOn mais sans moi il n'y aurait pas de débat quoi lol!
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 23 Octobre 2011, 22:39

Dju a écrit:J'ai lu toutes les reponses, et j'avoue que j'sais pas trop quoi en penser. C'est pu reelement un debat, ca ressemble a de l'astinage entre deux personnes...


Si un débat c'est pas de l'obstinage, c'est quoi à ton avis? :ugeek:
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Dju » 23 Octobre 2011, 22:46

Divers personnes qui donnent leurs opinions et point d'un vue d'un sujet. Et je voudrais mettre l'accent sur le mot "divers".

Et debattre est un mot, et obstinage en est un autre. Et personellement, je ne leur trouve pas de lien.
Le bonheur, c'est de passer une bonne heure a la fois.
Avatar de l’utilisateur
Dju
 
Message(s) : 214
Âge : 32
Inscrit le : 15 Août 2011, 15:34
Localisation : Vimont
Identité: Femme

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 23 Octobre 2011, 22:53

miss-ja a écrit:Ouff 2 papas barbus, c'est vraiment vraiment louche ça. Ils doivent abuser sexuellement, surement filmer le tout pour diffuser sur le web, leur donner les restes de repas sous la table, voir même les convertir au Raelisme! Je dis non aussi, faut appeler la dpj pis faire une mannif anti-paternité pour les bears. :ugeek:

Tant qu'à dire n'importe quoi...


Tse, tu utilises un mot discriminatoire pour représenter deux hommes barbus (le mot bear), alors que je n'ai catégorisé personne. Tout ce que j'ai dit, c'est:
1) je suis pour le mariage gai mais non pour l'homoparentalité.
2) deux mamans lesbiennes ensemble ça me parait mieux que deux papas (pour la simple raison que je viens d'un milieu matriarcale)

Et j'en ai une nouvelle pour vous. J'ai oublié de mentionner cela au début, mais là je vais le faire. J'ai une amie qui a été adoptée par deux femmes. Mon amie est lesbienne aujourd'hui. Et moi, j'y vois clairement un lien. Elle me disait qu'elle a longtemps cru que deux femmes ensemble c'était la normalité, jusqu'à ce qu'elle aille à l'école et découvre qu'elle n'avait pas de père.

Elle a commencé à demander à sa mere, pourquoi un homme et une femme s'embrassait. C'est là que sa mère lui a expliquer la fameuse question d'orientation sexuelle.

Je lui ai déjà demandé si elle était gaie à cause de sa vie, son passé. Elle m'a dit qu'elle ne le savait pas, mais qu'elle préférait la compagnie des femmes.

Normale! Elle a vu ça toute sa vie! Et c'est pas tout. Sa mère a aujourd'hui 60 ans. Toujours aussi émotionnellement instable qu'à 15 ans. Avec sa copine sa ressemble à ce qu'on voit dans les réalités show de lesbiennes, genre The Real L Word (je sais pas si vous connaissez mais bon, pure connerie).

Résultats? Ben mon amie est aussi instable qu'elle. Je ne l'ai jamais vu en couple encore. Elle change de copine comme elle change de fringues! ET foutre merde, c'est comme ça chez plusieurs homosexuels! Et qu'on ne me fait pas de liens la entre l'hétérosexualité et l'homosexualité en me disant la fameuse phrase ''C'est pareille chez les hétéros aussi''.... C'est faux! Beaucoup de gais sont instables! Et j'ai même vu un documentaire réalisé par des homosexuels (lorsque je retrouve le nom du docu je le poste ici promis) qui démontrait à quel point c'était dur de se caser avec un autre gai(e).

Au moins moi je me voile pas la face et je suis réaliste. Oui, c'est comme ça chez les gais. C'est plus dur de se mettre en couple et d'y rester.
Dernière édition par Dinosorry le 23 Octobre 2011, 23:02, édité 1 fois.
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 23 Octobre 2011, 22:55

Dju a écrit:Divers personnes qui donnent leurs opinions et point d'un vue d'un sujet. Et je voudrais mettre l'accent sur le mot "divers".

Et debattre est un mot, et obstinage en est un autre. Et personellement, je ne leur trouve pas de lien.


Divers personnes = au moins 2 personnes. DOnc je crois qu'on peut qualifier cela de débat.
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 23 Octobre 2011, 23:00

On voudrait que les gens, la société, perçoive l'homosexualité différemment... Je crois sincèrement qu'il y a du boulout à faire au sein même de la fameuse dite communauté avant tout...

Et ah oui, un autre argument:

Mon voisin est bisexuel et ma voisine d'en haut est lesbienne (non je n'habite pas dans un quartier gai). Ils ont tous les deux dans la trentaine. Et j'ai eu des conversations avec eux. Ils m'ont affirmer qu'ils trouvaient ça plus ''hard'' de se caser...

De plus, mon voisin m'a dit que tous ses amis avaient le sida!

Y'a vraiment de la job à faire... et je constate qu'en venant sur le forum ben la plupart des gens qui se trouvent ici préfèrent se mettrent la tête dans le sable et me rentrer dedans en me traitant de débile ou de fermer d'esprit. Je suis une personne très très ouverte d'esprit, au contraire. Je rêve d'un monde meilleur tout comme tous les gais. Mais je crois qu'il faudrait faire de la prévention et de la sensibilisation auprès des homosexuels aussi...À force de prôner des valeurs comme le polyamour ou d'autres trucs comme ça, ça devient totalement anarchique!

Donc avant que je sois d'accord avec l'homoparentalité, bah faudra que je vois un grand changement au sein même de cette fameuse dite communauté... En bémol: Oui The L Word n'est qu'une télésérie, mais au dernier épisode Bette dit à Tina qu'elle ne veut pas élever son enfant dans cette ''communauté'' dû au niveau trop élevé en drames et elles déménagent à New york. Ben, c'est vraiment représentatif.

Et si vous avez la chance, regardez la série The Real L word. C'est une téléréalité. C'est différent que The L Word.
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar Shadow » 24 Octobre 2011, 00:09

Je crois que tu tombes un peu trop dans la généralisation Dinosorry... Je m'excuse, mais que ton amie soit lesbienne et instable comme sa mère, et que tes voisins aient de la difficulté à se caser, je trouve ça très peu représentatif, trois personnes sur plusieurs milliers... T'est p-e juste tombé sur des mauvais exemples! J'ai des tas d'amies hétéros qui ont du mal à se caser, et plusieurs amis homo qui sont casés depuis plusieurs années et dans des relations sérieuses.

Je crois que la mauvaise représentation des gais et lesbiennes est dû au fait que pas mal tous les bars gais sont confinés au Village, sinon je crois que c'est aussi pire sinon plus dans les bars hétéro, et j'ai vu des choses franchement dégueulasses et dégradantes dans des bars hétéro, jamais dans les bars homos.

Pis sincèrement les téléréalités se serait représentatif? Occupation double tant qu'à faire!

Jpense que l'homosexualité c'est un mélange d'acquis et d'inné, comme pas mal tout dans la vie, tu dois avoir une prédisposition génétique et un environnement qui favorise l'expression du gène, mais surtout, c'est beaucoup plus complexe que "une telle jouait avec des autos étant enfant" ou "ses mères sont lesbiennes alors elles ne connaissent que ça", moi on m'a empêchée de jouer avec des petites autos et de faire des trucs de gars, je suis quand même lesbienne! Et selon moi, les enfants d'homosexuels se font parfois rejeter, ou cachent leur réalité pour être normaux, je crois plus que les enfants issus de relations homosexuelles sont plus ouverts d'esprit, mais recherchent plus la normalité, parce qu'ils voient que la réalité de leur parents est plus difficile.

Et pour l'homoparentalité chez les gais... Je connais des gais qui veulent des enfants, et sais-tu quoi? Je trouve qu'un enfant ne pourrait pas trouver de parents plus aimants que deux papas, pourquoi? Parce que pour les gais, les démarches pour avoir un enfant sont tellement complexes! L'adoption par deux hommes est quasi impossible, et c'est dur de trouver une femme qui va être partante pour sacrifier 9 mois de son confort personnel pour ensuite donner son enfant et tout cela pour rien, alors que nous, juste besoin d'un one-night au bon moment et bam! enfant! Alors si deux gais sont capables de passer à travers toutes ses épreuves pour avoir leur enfant, ils méritent bien plus d'avoir un enfant et seront probablement de meilleurs parents que n'importe quel couple hétéro ou lesbien! Chapeau les gars!

Bref, des gens instables, du monde volage, il y en a partout et dans toutes les orientations, si on a l'impression qu'il n'y a que ça dans le village, c'est p-e que les gais et lesbiennes qui sont plus stables dans leurs vies ont dépassé leur phase du village, ou simplement parce que c'est souvent des personnes moins visibles que les gens qui cruisent a 200kmh dans les bars.

Bref, tout à fait pour l'homoparentalité, seule chose qu'il y a à améliorer, c'est la vision de la société des familles homoparentales, mais pour améliorer ça, il faut éduquer la population.

Un bel organisme que j'ai eu la chance de voir en classe l'an dernier: http://www.familleshomoparentales.org/i ... anguage=fr
Shadow
 
Message(s) : 785
Âge : 28
Inscrit le : 28 Juillet 2011, 02:28
Localisation : Montréal,Qc
Identité: Homme transgenre

Re: Homoparentalité

Messagepar miss-ja » 24 Octobre 2011, 19:13

désolée, j'avais un collègue qui trippait sur les bears et il les appelait tel quel, mais peut-être que c'est discriminatoire, je ne sais pas trop.

Un brin de lecture pour toi:

Il existe aujourd’hui un consensus sur les résultats jugés probants de l’ensemble de ces études, dont quatre en particulier sont cités en exemple. Quelles sont ces études considérées comme étant « méthodologiquement rigoureuses » et quelles sont leurs conclusions ?

Les travaux de W.R.P (Wainwright, Russell et Patterson) de 2004 basé sur un échantillon de 12 105 adolescents américains, à l’intérieur duquel on a sélectionné 44 adolescents élevés par un couple de lesbiennes et 44 par un couple d’hétérosexuels. [16]
Les travaux de Golombok et al. de 2003 en Angleterre basés sur un échantillon de 14 000 mères et leurs enfants dont 39 familles dont la mère est homosexuelle comparées à 74 familles dont les parents sont hétérosexuels, et enfin 60 familles ayant comme parent une mère célibataire. [17]
Les travaux de Chan, Raboy et Patterson de 1998 aux États-Unis basés sur un échantillon de personnes ayant eu recours à la même banque de sperme, comparant donc 34 familles composées de couples lesbiens, 21 familles composées d’une mère lesbienne comme parent, 16 familles dont les couples étaient hétérosexuels, et neuf mères célibataires hétérosexuelles. [18]
Et enfin, les travaux de Brewaeys et al. de 1997 basés sur 107 familles en Belgique, dont les deux premiers groupes étaient usagers de la même clinique de traitement d’infertilité, dont 39 familles de couples lesbiennes qui ont conçu des enfants à partir d’une insémination artificielle comparée à 38 familles hétérosexuelles qui ont conçu des enfants également à partir d’une insémination artificielle, et enfin 30 familles hétérosexuelles qui ont conçu des enfants de manière naturelle. [19]
Ces quatre études ne se sont pas contentées d’auto-évaluations, mais d’observations prolongées, et ont également appliqué des outils statistiques (notamment, l’analyse multi-variée) afin de prendre en compte les facteurs démographiques et sociaux pour les groupes analysés.

Quelles sont les principales conclusions de ces travaux ? Elles diffèrent peu de l’ensemble des autres travaux aux méthodes moins rigoureuses, mais apportent justement, grâce à leur rigueur, des éléments nouveaux très intéressants.

Tout d’abord, toutes s’accordent à dire que les parents homosexuels sont des « parents comme les autres », et lorsqu’on constate des différences chez les enfants élevés par les uns et les autres, c’est souvent au profit des familles homoparentales. Par exemple, un soutien émotionnel des enfants en période de besoin mais aussi en période « normale » est plus fréquent chez des couples homosexuels que chez des pères hétérosexuels. De même, par rapport aux enfants élevés par des hétérosexuels (en couple ou pas), les enfants élevés par des homosexuels (en couple ou pas) se sentent plus à l’aise à l’école, comprennent davantage l’importance d’acquérir une éducation, et ne vivent pas de façon aiguë la fameuse « crise » de l’adolescence. Cela est dû, notent les chercheurs, à la qualité des rapports parents-enfants-adolescents mis en place dès le premier âge et le plus souvent entretenus par les parents homosexuels.

D’autre part, les enfants élevés par des parents homosexuels n’opèrent pas de confusion concernant leur identité de genre (gender identity), que ce soit durant l’enfance ou à l’adolescence, et la vaste majorité de ces enfants sont hétérosexuels lorsque débutent leurs vies amoureuses et/ou sexuelles. Comme les couples homosexuels aiment souvent le souligner, cent pour cent des homosexuels d’aujourd’hui ont été élevés par des hétérosexuels. Les précisions apportées par les quatre études précitées soulignent des différences dans le comportement de genre (gender behavior), par exemple, les filles élevées par des lesbiennes ont tendance à être plus « masculines » dans leurs jeux d’enfants, plus agressives, plus combatives, par exemple, alors que les garçons élevés par des couples de lesbiennes ont tendance à être plus conciliateurs, moins agressifs dans leurs jeux d’enfants. Une autre précision intéressante apportée par une des quatre études précitées est le fait que des adolescentes et des jeunes femmes élevées par des couples de lesbiennes - plus que des adolescents et jeunes hommes - adoptent des attitudes plus ouvertes sur leur propre sexualité, et sont plus souvent amenées à expérimenter une relation homosexuelle.

Troisième conclusion, les enfants et adolescents élevés dans des familles homoparentales ne présentent aucune différence avec les enfants et adolescents élevés par des parents hétérosexuels quant à leurs aptitudes cognitives, leur comportement, leur développement psychologique général, ou dans d’autres domaines du développement émotionnel tels que l’estime de soi, la dépression ou l’angoisse. Une donnée soulignée par l’étude de Golombok (2003) démontre que l’ensemble des enfants/adolescents se portaient mieux avec deux parents, quelque soit l’orientation sexuelle des parents, par rapport à l’ensemble des enfants/adolescents élevés par un seul parent, quelque soit son orientation sexuelle.

L’ensemble de ces conclusions vient renforcer la déclaration déjà faite en 2002 par l’American Academy of Pediatrics, déclaration qui vient d’être réaffirmée le 1er février 2010. [20] L’AAP avait d’ailleurs à cette époque présenté les premières études sérieuses sur des enfants élevés par des couples d’hommes en comparaison avec des couples de sexe opposés. Ces études soulignaient le fait que les hommes en couple homosexuel par rapport aux hommes en couple hétérosexuel avaient tendance à être plus autoritaires et à accorder plus d’importance au rôle du modèle paternel et au développement des aptitudes cognitives des enfants, et enfin à être plus engagés dans les activités de leurs enfants. [21]

Conclusion

Revenons au point souligné par l’étude de Golombok (2003) concernant les enfants élevés par un couple. Très peu d’études, sinon aucune, portent sur le bénéfice potentiel pour les enfants du fait que leurs parents de même sexe soient mariés, pour des raisons évidentes – peu de juridictions autorisent aujourd’hui les couples de même sexe à se marier. En revanche, de nombreuses études existantes soulignent le « mieux-être » (better well-being) des enfants élevés par un couple.. Ces travaux soulignent tout d’abord que les enfants élevés par un couple en « union stable » (mariage, PACs, union civile, concubinage) bénéficient d’une plus grande sécurité matérielle que les enfants élevés par un parent isolé, notamment en cas de décès du parent, ou encore grâce à l’assurance-santé, à un foyer à double-salaire et aux héritages cumulés. Ces travaux démontrent aussi que les enfants élevés par un couple bénéficient d’un plus grand sentiment de stabilité, de durabilité, ce qui favorise leur développement émotionnel et cognitif. Enfin, ces études concluent que les enfants élevés par des couples en union stable bénéficient d’un sentiment d’être intégré dans la société (social investment), d’y avoir leur place et de pouvoir y contribuer. [22]

Il paraît probable que ces bénéfices concernent également les enfants élevés par des couples de même sexe. Nous pourrions dès lors conclure avec les auteurs d’un très récent article publié fin 2009 dans le International Journal of Law, Policy, and the Family que « l’intérêt de l’enfant » (the best interest of the child) dépend non pas de l’orientation sexuelle des parents, mais des liens qui unissent le couple parental. [23]

Pour ce qui est de l'instabilité des gais:

Près de 10%, soit 25 millions de personnes, de la population nationale sont homosexuels. Des études ont montré que 40 à 70% des hommes gays et au moins 45 à 80% de lesbiennes sont impliqués dans une relation stable à un moment donné et la longévité de ces relations est comparable à celle des relations hétérosexuelles.

Mais tu peux rester bornée à tes connaissances si ça te fait plaisir !
Avatar de l’utilisateur
miss-ja
 
Message(s) : 69
Inscrit le : 28 Juillet 2011, 21:47
Localisation : Mourial
Identité: Femme

Re: Homoparentalité

Messagepar Dinosorry » 24 Octobre 2011, 19:53

@Miss Ja

Tout d'abord merci pour ta lecture. C'est assez enrichissant. Je viens de la comptabiliser aux cent autres lectures du même genre, que j'ai déjà fait. Car oui, je suis une personne qui lit beaucoup sur le sujet, figure toi donc. Et comme tu mentionnes, je ne suis pas ''bornée'' mais c'est mon opinion. Ais-je le droit d'avoir une opinion différente de la tienne Miss Ja? La réponse on la connait toutes les deux.

Des études comme la tienne il y en a plein qui vont dans les deux sens. Autant retrouvons-t-on des études qui sont positives que négatives. Je me sens pas vexée parce que tu sembles croire que je suis bornée. Mais je pourrais arborer dans le même sens en disant que tu es aussi bornée et que tout le monde ici est aussi borné sur leur propre opinion. Ce que je n'ai pas fait car je sais que les opinions divergent et c'est comme ça la société. Certains sont d'accord d'autres en désaccord. La vie c'est comme ça ma belle. Déjà que je suis tout à fait d'accord avec le mariage gai, je crois que cela prouve que je suis pas aussi fermée que tu veux le croire.

Dans mon autre poste ce que je disais c'était qu'il y avait un probleme au sein de la communauté et que ce n'est pas seulement la société sur qui on doit mettre le blame.

Suis-je bornée?

Non pas du tout, seulement pour le mariage gai et contre l'homoparentalité. Je ne sais pas comment je vais réagir plus tard dans ma vie. Mais moi-même étant lesbienne, je ne me vois pas élever un enfant avec une autre femme.
Dinosorry
 
Message(s) : 58
Inscrit le : 07 Octobre 2011, 23:35

Re: Homoparentalité

Messagepar miss-ja » 24 Octobre 2011, 22:36

ok oui je suis p-e bornée aussi, mais pour moi, ça n'a aucun sens. C'est comme si on débattait si les juifs pouvaient avoir des enfants ou non. Ça serait impertinent han? Ben c'est pareil pour moi.

Je serais curieuse de voir les études qui abondent en ton sens, ainsi que les sources! svp!
Avatar de l’utilisateur
miss-ja
 
Message(s) : 69
Inscrit le : 28 Juillet 2011, 21:47
Localisation : Mourial
Identité: Femme

PrécédentSuivant

Retour vers Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron