Jukari - Ma première impression

Discutez de tout et de rien.

Jukari - Ma première impression

Messagepar littleve » 07 Septembre 2013, 12:49

Bon. Pour les curieux/curieuses, voici le compte-rendu de ma première session de Jukari. De mon entrée du gym, à ma sortie du gym.

Je me présente donc au gym MAA situé sur Peel. Déjà, ça l’air fancy comme place. L’extérieur est tout en brique et les fenêtres laissent entrevoir des gens s’exerçant sur des machines de cardio. L’intérieur est très chic, grand escalier de divisant en deux, comptoir de marbre et réceptionniste sapée comme si elle travaillait dans un hôtel. Je ne sais pas s’il y a autre chose qu’un gym dans ce building, mais sinon, ça donne une idée du genre de la place. La réceptionniste m’indique donc, avec un accent anglais, où se trouvent les vestiaires. J’avais apporté mon cadenas, mais des casiers journaliers sont mis à disposition de la clientèle. Juste à prendre une clé, aller au casier indiquer dessus la clé et ouvrir le cadenas avec la combinaison indiquée sur la clé aussi.

Je parviens donc à ouvrir mon casier après quelques essais. Il n’y a pas de salle pour se changer. Je me change donc dans une douche avec porte en verre givré. Au mur, il y a des distributeurs de shampoing, revitalisant et gel douche. Dans les vestiaires, il y a une salle de lecture avec fauteuil. Aux toilettes, il y a le savon à main, du rince-bouche, des Q-Tips, des élastiques à cheveux, etc. Il y a aussi des séchoirs à cheveux, ainsi que des fers plats et je crois avoir vu des fers à boucler.

Je me dirige donc vers la palestre 4 où mon cours sera donné. La salle est plein de miroirs avec quelques grandes fenêtres. Les cordes des trapèzes sont accrochées avec des harnais au plafond. Quelques filles s’étirent et vont prendre leur barre et leurs sangles. Comme c’est mon premier cours, je ne sais pas s’il existe différents types de barres. J’attends donc le professeur pour aller chercher mon équipement. C’est un homme qui remplacera notre professeur, Sofie, pour le premier cours. Il est latino, élancé, gracieux et définitivement gay. Il donne le cours en anglais, mais dit quelques mots en français et espagnol. Il a l’accent du coiffeur de Marge dans les Simpsons.

On installe notre barre à la hauteur de la poitrine et on commence donc les exercices. À cette étape, je m’attends à de quoi de mollo pour commencer à se réchauffer. C’est ma première erreur. Nous sommes seulement deux nouvelles qui s’installons près du professeur. Il nous indique que nous devons nous appuyer contre le trapèze et laisser notre poids nous étirer. Nous sommes donc à 45 degrés, les bras en l’air tenant la barre et les pieds au sol. Ceci étirent nos épaules et fait déjà travailler les abdominaux. Puis que reculons et effectuons un petit saut à la fin. Mais plus les exercices avancent et plus le saut est long. Cela fait travailler énormément les bras. Nous commençons donc une routine ultra-diversifiée qui fait travailler les épaules, les trapèzes (d’ah!), les abdos, les cuisses, etc. Et ça bouge beaucoup, donc énormément de cardio. Je m’essuie à plusieurs reprises. Je coule à grosses gouttes. Il y a peu de temps pour s’abreuver. À cette étape, je songe à pleurer ou vomir tellement j’ai mal et que mes muscles manquent cruellement de force. Ça c’est ma deuxième erreur. De penser que même si je ne suis pas en forme, que j’arriverais à soulever mon poids.

Puis, nous enlevons notre barre (que nous avions placé à la hauteur de la tête pour la deuxième série d’exercices) pour la remplacer par des sangles. Avec ces sangles, nous ferons des push-ups surélevés, des situps qui feront travailler notre 12 packs, i.e. ceux du bas et ceux de la cage thoracique. Je croyais que je pouvais faire aux moins des situps. Ceux-là sont juste cruellement durs. Puis, nous mettons les sangles dans nos pieds et faisons d’autres types de push-ups.

À la fin, nous nous relevons du sol pour agripper les cordes aux trapèzes. Avec celles-ci, nous faisons des squats. Je n’avais jamais fait ça des squats. Pour eux, ça entre dans les exercices d’étirement de la fin. J’ai tellement hâte que le cours finisse. Je me maudis d’avoir pris une session et d’avoir déjà payé. Puis, nous terminons par des salutations soleils, je crois. Ça j’aime. C’est tellement agréable.

Je retourne donc endolorie au vestiaire. Une fille du cours a la case à côté de moi. Elle me dit que le cours le plus dur c’est le premier. Et que c’est un remplaçant qui enseigne la danse et le niveau intermédiaire et avancé. J’en déduis que c’est un des professeurs les plus exigeants dans ses routines. Puis une autre fille m’encourage. Ça fait 4 ans qu’elle en fait. Elle doit avoir 65 ans. Ça m’encourage.

Ce matin, je suis raquée de partout. Seuls mes mollets, mes fesses et mes avant-bras(!) sont épargnés. Les épaules sont les pires. Mais c’est tout de même pas SIIII pire.
Bref, je dois avouer que c’est très intense pour quelqu’un qui n’a jamais fait aucun fitness de sa vie. Ça n’a rien à voir avec le cours de Zumba que j’avais eu. Le zumba, ça bouge, mais c’est pas demandant physiquement. C’est des mouvements plus complexes, mais y’a des moyens de tricher pour moins forcer. Pas au Jukari. Jamais j’aurais cru que le Jukari serait aussi épuisant « cardio-vasculairement », musculairement et demanderais aussi de la dextérité. Tout se passe en équilibre. La barre bouge tout le temps donc les positions sont dures à tenir.

Je vais poursuivre c’est certain. En partie parce que j’ai déjà payé, mais aussi parce que ça m’a fait prendre conscience que mes muscles sont vraiment faibles.
Tant qu'il y aura de la vie, il y aura de l'espoir.

Et mon
doudou est tannant! :P
Avatar de l’utilisateur
littleve
 
Message(s) : 841
Âge : 30
Inscrit le : 29 Juillet 2011, 13:27
Identité: Femme

Re: Jukari - Ma première impression

Messagepar Emjie » 09 Septembre 2013, 21:53

Je viens de regarder une petite vidéo pour voir un peu ce que c'était. Je n'ai aucun doute que ça doit être hyper exigeant, surtout au début. Tu m'as fait rire en tout cas. Je me suis vu à mes premiers cours de kickboxing à me maudire d'avoir pris ce cours-là avec la tête qui tourne. C'est dur la remise en forme, mais ça fait du bien!

Comment tu as entendu parlé de ce sport?
Avatar de l’utilisateur
Emjie
 
Message(s) : 142
Âge : 36
Inscrit le : 21 Septembre 2011, 22:54
Localisation : Montréal
Identité: Femme

Re: Jukari - Ma première impression

Messagepar littleve » 09 Septembre 2013, 21:57

Je l'avais lu dans la revue Elle Québec voilà ... 2 ou 3 ans. Je me disais que ça avait l'air le fun. Puis, je suis déménager récemment à côté d'un centre de crossfit. Je croyais m’inscrire à ça, mais l'idée du Jukari est revenue. J'ai fait un peu de trapèze volant, donc je me disais que j'aimerais ça.

Mais bon, là je suis presque plus raquée (yes!), mais je trouve ça rough à 27 ans de commencer à vouloir garder une forme physique parce que j'ai peur d'hypothéquer ma santé en ne faisant rien.

Tu fais toujours le Kick Boxing?
Tant qu'il y aura de la vie, il y aura de l'espoir.

Et mon
doudou est tannant! :P
Avatar de l’utilisateur
littleve
 
Message(s) : 841
Âge : 30
Inscrit le : 29 Juillet 2011, 13:27
Identité: Femme

Re: Jukari - Ma première impression

Messagepar Emjie » 12 Septembre 2013, 21:12

2-3 ans, je suis en retard! haha!

Je viens juste de recommencer le kickboxing (2 mois), je suis loin d'avoir atteint mon objectif de remise en forme. J'en avais fait un peu il y a presque une dizaine d'années déjà.

je trouve ça rough à 27 ans de commencer à vouloir garder une forme physique parce que j'ai peur d'hypothéquer ma santé en ne faisant rien.


Ouais, je te comprends là-dessus. C'est aussi cette peur-là qui me fait prendre les choses en main un peu plus. Je pensais surtout à mon cardio et au fait que si j'avais des kids éventuellement, il faudrait bien que je puisse les suivre!
Avatar de l’utilisateur
Emjie
 
Message(s) : 142
Âge : 36
Inscrit le : 21 Septembre 2011, 22:54
Localisation : Montréal
Identité: Femme


Retour vers Discussion

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron